Tea Time : Subventions et passage en commission

Posté le Mai 25, 2015 dans Dernièrement, Le Making-Of de la série | 0 commentaire

Tea Time : Subventions et passage en commission

Si seulement tout pouvait se réaliser en un claquement de doigt… Mais non ! Heureusement on trouve toujours de l’aide pour faire ce dont on a envie.

C’est bien beau d’avoir des idées plein la tête et des rêves pleins les yeux. Mais il faut savoir les réaliser. Et dans le monde de la création c’est toujours complexe de toucher au but.

On l’a vu plus tôt, dans l’équipe technique, on s’entraide tous pour obtenir le meilleur de « l’image et du son ». Certains des membres sont professionnels, d’autres sont amateurs, mais tous sont bénévoles !

Pour ce qui est des actrices et des acteurs on fait passer des castings, facile !

Mais pour les décors, les lieux, le matériel et les accessoires… Comment fait-on ? Eh bien comme nous ne sommes pas au début du XXème siècle, il nous faut louer et parfois acheter ce dont nous avons besoin. Pour cela on évite, même si on le fait parfois, de sortir tout le budget de nos poches…

Mais heureusement, la ville de Lyon et le gouvernement plus élargit laisse la place aux jeunes et à leurs projets et mettent en place des subventions qui sont des aides financières pouvant être nationales, régionales ou même locales. Pour pouvoir obtenir ces aides, on remplit beaucoup de paperasse essentielle à la comptabilité de la ville mais aussi de l’association (ici Les Dragons Gradés et La 3ème Dimension et demie). On y retrouve le rôle de chacun mais aussi, et surtout, le projet imaginé par notre scénariste qui le soumettra à l’organisme donateur.

Ça va, vous suivez ?

Suite au dépôt du dossier, qui précise le montant des charges et un budget approximatif du projet, celui-ci va être analysé puis soumis à une commission qui, via un face à face définitif avec les responsables, décidera ou non d’allouer une subvention d’un montant fixe basé sur le dossier de l’association.

Et nous on a réussi !

Il faut bien noter qu’on trouve plusieurs types de subventions, les publiques et les privées.

Les publiques sont des subventions versées par une collectivité publique et qui généralement ne demande pas (ou peu) de contreparties. C’est ce que vous avez pu lire au-dessus.

Ensuite pour les privées c’est différent. A partir du moment il y a privatisation, il y a contreparties. En gros, si vous décidez d’accompagner un projet financièrement, vous êtes en droit de demander des contreparties. Nous, c’est ce qu’on a choisi de faire avec Ulule ! C’est un financement participatif d’ordre privé, puisque ce sont des personnes comme vous, qui n’appartiennent à aucune collectivité publique, qui décident d’apporter leur soutien à un projet auquel elles croient. D’ailleurs si vous avez envie d’y participer c’est ici ! http://fr.ulule.com/teatime-webserie

Voila, c’est un peu compliqué tout ça mais on a essayé de vous faire quelque chose de simple pour que vous puissiez visualiser la dimension financière d’un projet amateur.

Ces subventions sont une aide essentielle, notamment dans le secteur de l’audiovisuel, car elles sont de réelles supports à la création culturelle. Et c’est un fer de lance de la culture en France. Nous avons droit à énormément de subventions de l’état et des collectivités.

Alors si vous avez envie de vous lancer, allez-y !

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *