Tea Time : Le monteur

Posté le Nov 12, 2015 dans Dernièrement, L'équipe technique, Les techniciens | 0 commentaire

Tea Time : Le monteur

Quand on parle de cinéma, on a trop souvent tendance à se focaliser sur la pré-production et le tournage, plutôt que sur la post-production. Pourtant chaque phase de création est importante et la post-production est le dernier bastion de travail avant la livraison du film fini. Le montage est le phare de cette partie. C’est le moment où les images brutes vont être transformées en récit filmique à travers la synchronisation du son et de l’image, la sélection des plans et la construction du rythme (durée des plans). Le monteur effectue donc un travail de découpage et de collage en difficulté « extrême » qui demande patience et tâtonnement avant de pouvoir faire des rushs (passages filmés), un film visible, divertissant et rythmé.

Le monteur de Tea Time n’est autre que Jean-Christophe Rabut, aussi 1er assistant réalisateur. Sur cette première partie de la post-production, il travaille de concert avec le réalisateur pour définir le découpage final du film. Il s’appuie en outre sur des documents provenant de la pré-production (le découpage technique : le listing des plans tournés) et du tournage (le script : journal de bord qualitatif des plans tournés). De l’énorme quantité de rushs tournés (merci le numérique), il va donc sélectionner les meilleurs plans, et les accoler les uns aux autres pour permettre de suivre le récit de manière fluide et esthétique.

Prenons l’exemple d’une conversation, pour donner du rythme à un dialogue, le monteur monte différents plans de cette même conversation : le champ (sur un personnage), le contre-champ (sur le second personnage) et éventuellement un plan d’ensemble (sur les deux personnages). Le spectateur a ainsi une impression de rythme et de fluidité qui facilite le récit, là où un plan seul aurait pu être ennuyeux.

Il travaillera ensuite avec les autres métiers de la pré-production (composition musicale, étalonnage, mixage, animation, éventuellement effets spéciaux), mais ça, ce sera pour un prochain article.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *