Les actrices

Share Button

Tea Time : Les actrices

Posté par le Nov 4, 2015 dans Dernièrement, Les Actrices | 0 commentaire

Tea Time : Les actrices

Comme vous l’aurez compris, Tea Time se déroulera en huit-clos autour de cinq femmes du début des années 1900. Marguerite, Suzanne, Eugénie, Angèle et Hélène vont tenter de commettre le meurtre parfait. Mais qui se cache derrière les masques ?
Découvrez ces cinq femmes de qualité, leurs traits, leurs parcours et surtout leur vision personnelle des personnages qu’elles incarneront.
Parviendrez-vous à trouver qui a commis le premier meurtre ?…

 

Solène Salvat :
Elle sera Marguerite. Ne vous laissez pas tromper par son jeune âge, la cadette du casting n’a pas démérité sa place. Commençant le théâtre en amateur dans sa ville natale, Arles, celle-ci a depuis enchaîné les projets sur les planches mais aussi devant la caméra, notamment lyonnaise. Elle compte qui plus est sur des formations professionnelles pour perfectionner toujours plus son jeu d’actrice. Pour pouvoir continuer ce beau chemin, il faudra cependant se faire accepter par ses aînées, Ô combien bienveillantes à son égard, mais aux penchants quelque peu macabres …
Marguerite qui est-ce ?
« Marguerite va être, je pense, un personnage intéressant à travailler. Après une semaine de répétition, j’ai découvert en elle des traits de caractères dont je ne m’étais pas aperçue lors des premières lectures. C’est un personnage qui peut sembler drôle au premier abord car elle a une certaine candeur, mais derrière cette simplicité de caractère se cache une femme curieuse, qui sait poser les bonnes questions. Sa fragilité cache une véritable force d’esprit, presque calculateur… »

 

Sabrina Marion :
Sabrina alias Eugénie. Intéressée depuis toujours par le monde de la comédie, elle a franchi le pas il y a de cela 4 ans, en se lançant dans le milieu. Enchaînant les projets, elle a rapidement grimpé les échelons passant de la figuration à des rôles conséquents (si ce n’est principaux) sur des œuvres théâtrales, des courts et moyens métrages, ainsi que sur des longs métrages. Vous avez notamment pu la voir dans « Au nom de la vérité » (TF1). Sa soif de jeu ne connaissant aucune limite, elle multiplie en plus les apparitions dans des clips musicaux et des publicités. Avec Tea Time, celle-ci rajoute à son CV la participation à une web série. Mais où va-t-elle s’arrêter ?!
Son personnage, qu’en pense-t-elle ?
« Je perçois mon personnage comme une femme qui peut paraître hautaine, froide et qui donne l’impression d’être au-dessus des autres. Mais elle manque cruellement de confiance en elle, elle est maladroite et un peu naïve. Elle en a conscience et essaie de contrer ses faiblesses par un air supérieur.
Cette femme cache au fond d’elle un passé et une vie qu’elle n’assume pas vraiment. »

 

Valeria Foschia
Valeria jouera Suzanne. Nos comédiennes ont la bougeotte, c’est indéniable. Là où certaines jouent dans toute la France, où d’autres s’expatrient en Angleterre ou au Maroc, Valeria, elle, a partagé sa vie artistique entre la France et les États Unis. Passant par de prestigieuses formations (le conservatoire d’Aix-les-Bains, l’atelier théâtre d’Éric-Emmanuel Schmitt, l’Actor’s Studio avec Kenneth Wheeler à Chicago, l’Acting Studio avec Joëlle Sevilla à Lyon), elle enchaîne les pièces de théâtre grâce auxquelles elle assouvit à de nombreuses reprises sa passion dévorante pour William Shakespeare, sans oublier ses rôles dans divers courts métrages, longs métrages, séries et publicités tantôt françaises, tantôt américaines. Après tout, Lyon ne serait-il pas le New York français avec moins d’immeubles, moins d’eau, et plus de pigeon ?
Et à propos de Suzanne ?
« Suzanne est une femme intelligente, au tempérament froid, calculateur et ironique. Elle ne se laisse jamais envahir par ses sentiments, elle est toujours dans le contrôle. Elle se place un peu en retrait du groupe de femmes qu’elle fréquente, posant un regard distant et critique de la situation.
Cependant, cette froideur et cette ironie ne cachent-elles pas une fragilité inavouée ? L’ironie et l’intelligence sont sœurs de sang… »

 

Edeline Blangero :
Edeline interprétera le rôle d’Angèle. La passion d’Edeline pour la comédie remonte à sa première prestation théâtrale à l’âge de 10 ans. Elle n’a jamais lâché le fil depuis, pour notre plus grand bonheur ! Bien que le théâtre soit son domaine de prédilection, Edeline est une artiste multi facette enchaînant un nombre conséquent de prestations professionnelles sur des pièces comme sur des spectacles de rues, d’improvisation, de marionnettes, ou même des doublages vocaux ! Chacune de ses prestations repose sur la multitude d’expériences acquises dans les divers domaines mentionnés pour construire son personnage aussi bien en terme de gestuelle que vocalement. Angèle compte donc sur toute l’expérience qu’Edeline a su lui donner pour en faire un personnage haut en couleur, Ô combien attachant !
Et qui est Angèle ?
« Angèle a la quarantaine, c’est une femme qui a su garder l’enthousiasme de l’enfance et sa joie de vivre. Son moteur est l’amusement mais sa vie quotidienne ne lui en apporte que très peu.
Évoluant dans un monde qui ne lui correspond pas totalement (elle est spontanée et émotive là où on attend d’elle qu’elle soit réservée et impassible ; elle aime son mari malgré l’aspect « arrangé » de leur union ; …), elle apprécie grandement les réunions du mardi chez son amie Hélène. Elle aime les potins et décrypter les fais divers avec ses amies, tout en gardant un regard innocent et bienveillant sur la nature humaine. »

 

Pascale Rousseau :
Pascale est Hélène, la matriarche du groupe accueillant nos joyeuses bourgeoises chez elle à l’heure du thé. Une matriarche dans le domaine de la comédie, c’est aussi ce qui pourrait définir Pascale. Avec un nombre impressionnant de projets professionnels tout autour du monde (Paris, Londres, Casablanca), elle aime tout comme Edeline diversifier son jeu en passant par le théâtre, le cinéma, la mise en scène, les voix off et l’animation radio. Récemment arrivée sur Lyon, le projet Tea Time peut profiter de son expérience avant que toute la ville ne se l’arrache. Attendez jusqu’à fin juillet messieurs dames !
Son avis sur son personnage ?
« Pour moi Hélène est une victime. C’est une femme prise au piège dans son milieu social, par ses parents, son mari, et obligée d’être un modèle dans sa famille, aux yeux de ses enfants, de la société. Elle se retrouve forcée à jouer un rôle dans un cercle d’amis manquant cruellement de culture. Puis un jour, elle ne veut plus de cela. Elle veut réagir. Et elle en aura l’occasion. Vous saurez très vite comment. Hélène est une belle femme, elle inspire la beauté, la sagesse et la liberté. »

Portraits des actrices par Julien Petit